Bonnardel et la CAQ gagnent du temps

En fin politicien, pas non, pas oui. Le ministre Bonnardel demande à la Ville de Québec d’améliorer le projet de tramway, et ne mets pas d’argent neuf sur la table.

Donc, il est maintenant à peu près certain que les autorisations de dépenses ne pourront se faire avant les prochaines élections municipales.

Il faudra voir quel parti municipal prendra l’engagement ferme et définitif d’enterrer ce projet pour de bon, et de revenir à quelque chose de plus sensé. Que ce soit une amélioration du réseau RTC actuel, de l’ajout d’un SRB, ou toute autre forme qui sera acceptée par la population, en référendum ouvert, public, et bien mené.

Voir l’article de la Presse Canadienne tel que publié dans le Huffington Post:

Tramway à Québec:
le gouvernement retire son appui au projet

Cette annonce survient au lendemain du dépôt d’un rapport du BAPE.

Le ministre des Transports, François Bonnardel. (photo
Le ministre des Transports, François Bonnardel. (photo d’archives)

Le ministre des Transports, François Bonnardel, approuve le rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et ordonne à la Ville de Québec d’améliorer son projet de tramway.

M. Bonnardel, qui commentait mardi le rapport “critique” du BAPE, a dit qu’il en discuterait très prochainement avec le maire de Québec, Régis Labeaume.

Selon le ministre, le tramway demeure le projet le plus “adéquat”, mais il devra mieux desservir les banlieues. Le gouvernement ne donnera pas son aval au projet s’il n’y a pas d’améliorations, a-t-il déclaré.PUBLICITÉ

François Bonnardel ne s’est toutefois pas engagé à investir plus d’argent dans le projet si jamais les modifications voulues faisaient augmenter les coûts.

Il s’est défendu en point de presse de repousser le projet aux calendes grecques.

Québec est une des seules grandes villes au Canada à ne pas avoir de réseau de transport collectif structurant.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *